Dans la production industrielle, les principaux risques thermiques contre lesquels les ouvriers doivent se protéger sont la chaleur et les flammes, les incendies, la chaleur dégagée par les arcs électriques et les projections de métal fondu.

DuPont a développé deux méthodes de test qui mesurent la protection thermique d’un tissu (test des performances de protection thermique) ou d’un vêtement (test DuPont™ Thermo-Man®).

Le test des performances de protection thermique (TPP) a été conçu par DuPont, pour l’Europe, dans les années 1970. Il fixe les conditions d’une exposition réaliste à un mélange de chaleur rayonnante et par convection. Un échantillon de tissu est soumis aux conditions d’un incendie classique : le mélange constant d’une chaleur 50 % rayonnante et 50 % par convection avec un flux de chaleur constant de 84 kW/m² (environ 2cal/cm2/s).
Le test mesure ensuite le temps écoulé et la quantité d’énergie thermique déployée sur une surface (valeur TPP) et requise pour que la température et l’énergie transmise à l’intérieur du tissu provoquent une brûlure au deuxième degré sur la personne portant l’équipement de protection individuelle (EPI).

En divisant la valeur TPP (cal/cm²) par le poids du tissu (en g/m²), on obtient le facteur de défaillance du tissu ou valeur FFF, c’est-à-dire la performance d’isolation thermique de ce tissu. Plus les valeurs TPP et FFF sont élevées, plus la protection thermique l’est également. La valeur FFF permet une comparaison objective des matériaux reposant sur des critères égaux puisqu’elle prend en compte le rapport protection/poids. Ce test ne peut pas prédire la performance thermique d’un vêtement car d’autres facteurs primordiaux, tels que la conception, la coupe du vêtement et les accessoires, entrent en ligne de compte.

Le test TPP a été adopté par l’ISO en guise de méthode de test standard (ISO 17492) avec un flux thermique de 80 kW/m².

La norme américaine NFPA 1971 exige que le test ISO 17492 soit réalisé avec un flux thermique revu et augmenté à 84 kW/m².

Schéma du test des performances de protection thermique

Résultats du test:

Au cours de ce test, des tissus en Nomex® ont été comparés avec plusieurs tissus en coton et mélanges de coton traités avec des ignifugeants chimiques :

  • Les tissus en Nomex® protègent mieux l’utilisateur contre l’amorce de brûlures corporelles.
  • Les tissus en Nomex® offrent des valeurs TPP beaucoup plus élevées.
  • Les tissus en Nomex® conservent leur performance de protection même après 200 lavages.
  • À poids égal, les tissus en Nomex® offrent une efficacité thermique (ou valeur FFF) jusqu’à deux fois plus élevée que celle des tissus en coton et mélanges de coton traités chimiquement.
  • Les EPI produits avec des tissus en Nomex® constituent des solutions confortables et plus légères tout en maintenant une protection remarquable contre la chaleur et les flammes.

Afficher les médias