< Retour

Ne perdez pas de vue le “facteur humain” dans l'industrie 4.0

L'industrie manufacturière se trouve dans une mutation technologique qui est en train de révolutionner l'industrie. La numérisation à grande échelle de la fabrication, souvent appelée Industrie 4.0, permet aux entreprises d’exploiter des données comme jamais auparavant, cela leur permet d'améliorer leurs systèmes et leurs décisions commerciales et de contribuer à accroître la rentabilité et l'efficacité de leurs opérations.

 

Initialement lancée par le gouvernement allemand en 2006 et adoptée de plus en plus dans le monde entier, l'Industrie 4.0 vise à augmenter considérablement la productivité en capturant, en consolidant et en analysant les données sur l’ensemble du processus de fabrication. En associant des données critiques et des technologies de pointe, les fabricants deviennent des opérateurs d'usines intelligentes capables d’accéder aux données et de les traiter en temps réel.

 

De nombreux fabricants effectuent déjà avec succès la transition vers l’Industrie 4.0. Des sociétés telles que Siemens, BASF et Daimler-Chrysler fabriquent des produits de plus en plus emballés avec des capteurs et connectés à Internet, leur permettant ainsi de fournir des services et des produits améliorés aux clients.

 

Pourtant, malgré tous les avantages que présente l'Industrie 4.0, de nombreuses entreprises se trouvent confrontées à un obstacle
majeur de réaliser pleinement les avantages de la fabrication numérisée : Il peut être extrêmement difficile pour les organisations d’intégrer leurs employés dans un processus automatisé et hautement axé sur les données. Bien que les innovations technologiques soient au cœur de ce qui fait l’industrie 4.0 si révolutionnaire, les employés restent un élément essentiel du succès commercial de toute entreprise. Les organisations qui ont adopté ou envisagent de mettre en œuvre l'Industrie 4.0 doivent toujours prendre en compte le facteur humain dans leurs opérations.

 

Pourquoi accorder la même importance aux employés ?

 

Avoir accès à des tonnes de données, c'est génial, mais les données seules ne permettent pas d'obtenir des informations précieuses. Il faut que les employés analysent et interprètent ces données pour obtenir des informations pouvant mener à des décisions éclairées et bénéfiques. Les êtres humains doivent appliquer aux données une compréhension des opportunités et des enjeux commerciaux rencontrés par une organisation (une comparaison de l'environnement d'exploitation actuel avec les pratiques sûres, les demandes des clients et la situation financière de l'entreprise, par exemple) afin de produire des décisions éclairées. Alors que l'Industrie 4.0 cherche à connecter les machines, les flottes, les réseaux informatiques et les capteurs d'une entreprise pour tirer parti des données, les entreprises doivent également s'assurer que leurs employés sont connectés afin de prendre de bonnes décisions. Prendre soin de tenir compte de la contribution humaine, qui est essentielle à l'Industrie 4.0, permettra aux entreprises de tirer parti des nouvelles données disponibles pour générer de la valeur ajoutée en prévenant les pertes, en réduisant les coûts et en augmentant les revenus.

 

De plus, même si les employés d’une organisation sont essentiels au succès de l’Industrie 4.0, les entreprises doivent garder à l’esprit que les êtres humains ne sont pas parfaits. Contrairement aux ordinateurs, l'homme ne traite pas simplement les données. Les recherches avancées en neurosciences et les développements récents en matière de psychologie affective nous permettent de mieux comprendre les processus de prise de décision, de prouver que les émotions et les processus subconscients guident souvent les personnes, ceux-ci contribuant à la prise de raccourcis mentaux et ainsi de décisions rapides.

 

Cela est particulièrement préoccupant dans le contexte de la gestion des risques. Le fait est que la majorité des travailleurs sont incapables de se rendre compte ou de se rappeler de la grande majorité des décisions quotidiennes qu’ils prennent. En effet, non seulement les processus cognitifs sont surchargés, mais les humains relèguent souvent certaines tâches dans le subconscient, et les actions, pas toujours fiables, suivent le pas. Avec environ 80 % des décisions quotidiennes prises inconsciemment, il est important que les organisations disposent de systèmes permettant aux travailleurs de prendre des décisions rationnelles avec clarté, et un haut niveau de raisonnement conscient, mais aussi d'adopter de nouvelles habitudes plus sûres.

 

Enfin, quelle que soit la quantité de données utiles mises à la disposition des entreprises via l'Industrie 4.0, elles ne pourront jamais améliorer efficacement les systèmes d’exploitation d’une organisation si le processus sous-jacent de gestion des personnes est rompu. Utiliser les données pour développer une manière améliorée de faire les choses en vue d'obtenir une valeur commerciale ne sera réalisée que si elle est durable dans le temps. Les organisations devront adopter une approche intégrée de leurs processus métier lorsque les opérations améliorées doivent être mises en œuvre de manière cohérente et efficace dans l'Industrie 4.0.

 

Le développement d'une solution technique pour un problème ou une opportunité, identifié grâce aux nouvelles données mises à disposition par le biais de l'Industrie 4.0 est important, mais lui seul ne suffit pas pour atteindre les résultats commerciaux souhaités. Ce qui est optimal, c'est une approche qui combine le développement d'un processus technique avec d'autres éléments critiques, notamment la gestion des processus, le développement des capacités et les solutions comportementales, comme illustré sur la Figure 1 du PDF.

 

Vous trouverez ci-dessous les éléments clés d'une approche intégrée dans le cadre de la gestion des risques opérationnels :

 

  • La gestion des processus définit la vision, définit la stratégie et les tactiques, traduit cela en indicateurs de performance clés à tous les niveaux de l'organisation, surveille les performances et met en place la structure organisationnelle nécessaire pour soutenir les processus.

  • Un modèle technique solide définit les dangers et les pertes, évalue les risques associés et fournit des normes et des procédures visant à atténuer les risques dans un nouveau système.

  • Capabilities Engine cherche à éduquer et à procurer aux employés non seulement les connaissances techniques, mais aussi les valeurs, les attitudes et les croyances idéales qui les mobiliseront et les motiveront à l'avenir. Cela nécessite de communiquer clairement les attentes et la responsabilité, mais aussi d'encourager le travail d'équipe et la collaboration.

  • Les mentalités et les comportements garantissent que l'engagement de l'entreprise en matière de réduction des risques est motivé et renforcé par la participation active du leadership de l'entreprise par le biais du coaching, de la motivation et de l'appropriation des résultats. Les dirigeants doivent comprendre comment les employés se comportent, pensent et ressentent, et ce qui motive leurs prises de décisions. Ce style de leadership est transféré du leadership exécutif au niveau critique de leadership de première ligne. Tirer parti de la motivation et des capacités de résolution de problèmes de l'ensemble de l'organisation se traduit par une approche soutenue dans toute l'entreprise.

 

Cette approche intégrée permet aux entreprises de protéger leurs employés, leurs actifs et, au final, leurs résultats. Elle favorise un cycle continu d'innovation, une amélioration de la mise en œuvre et une discipline opérationnelle.

 

Pour exécuter avec succès votre stratégie Industrie 4.0, nous vous recommandons :

  • De passer en revue vos processus et d'aligner votre structure organisationnelle pour que celle-ci supporte ces processus.
  • D'évaluer les capacités critiques de votre organisation, et de les connecter à votre processus de développement des talents.
  • De surveiller à la fois la maturité culturelle et la volonté du changement de votre organisation, et
  • De comparer vos progrès aux meilleures pratiques du secteur.

 

Industry 4.0 est une formidable opportunité permettant aux fabricants d'améliorer leur productivité et leur rentabilité, mais dans son côté axé sur les données et la technologie, il est facile d'ignorer l'importance des personnes pouvant garantir son succès. Les organisations devront renforcer la capacité de leurs employés à accepter, à adopter et à bénéficier de l’afflux de données pour tirer pleinement parti de l’industrie 4.0 et améliorer leur sécurité, leur efficacité et leur impact sur l’environnement.