DuPont, la SNCF et RFF développent des solutions alternatives à l’usage des phytosanitaires lors d’opérations de renouvellement de voies et de ballast afin de contrôler la propagation des mauvaises herbes

DP-Typar 2011 SCNR RFF 01_690x345

Dans le cadre d’un programme de rénovation d’une section de voie ferrée en France, une solution innovante répondant aux préoccupations de sécurité et de protection de l'environnement a été mise au point, grâce à une collaboration fructueuse entre DuPont, Réseau Ferré de France (RFF), propriétaire du réseau ferré français, et la SNCF, gestionnaire du réseau. 

Le tronçon nord de la ligne reliant Moret / Veneux-les-Sablons (60 km au sud-est de Paris) à Lyon date de 1860. Les derniers travaux de remplacement du ballast ont eu lieu en 1975. Ces dernières années, l’entretien régulier ne suffisait plus à assurer la sécurité sur la voie et la durabilité de la ligne.

Le ballast fortement dégradé et contaminé par les fines particules du sol devait donc faire l’objet une rénovation complète. La stabilité de la voie, à l’origine du programme de travaux, a dû intégrer une vraie problématique écologique. En effet, près de Nemours, la ligne traverse une zone de captage d’eau destinée à la consommation humaine autour de laquelle l'utilisation d'herbicides sera prochainement interdite. Tous ces éléments requerraient des solutions limitant l'invasion des mauvaises herbes tout en assurant l'intégrité et la performance de l'infrastructure à long terme. 

C’est pourquoi RFF, en collaboration avec le service ingénierie de la SNCF, a recherché des solutions alternatives au désherbage chimique dans les zones protégées. La recherche a abouti à un partenariat entre RFF, SNCF-IG et DuPont pour développer et tester des nappes non-tissées de DuPont pour la première installation à grande échelle de ce genre en France et l’essai de ses performances à long terme. En plus des avantages environnementaux, cette solution est probablement la moins chère des solutions alternatives au traitement chimique.

Afin de minimiser les perturbations diurnes du trafic du réseau, une suite rapide a été mise en action la nuit. En une seule opération, cette impressionnante machine soulève l’ensemble de la structure (voies et traverses), retire le ballast contaminé et déroule le géotextile DuPont™ Typar® SF, sur lequel le nouveau ballast est déposé avant que les traverses et rails ne soient remplacés. DuPont™ Typar® SF a été choisi pour sa résistance mécanique élevée et éprouvée et ses performances hydrauliques de filtration. Ce produit a déjà été utilisé avec succès dans de nombreuses applications ferroviaires à travers le monde. 

Un produit différent (mais tout aussi facile à installer), DuPont™ Plantex® Gold, a été retenu pour les pistes longeant les voies, où le contrôle des mauvaises herbes est encore plus critique. Ces zones ont tendance à souffrir d’une colonisation rapide par la végétation indésirable et, sont régulièrement traitées à l’aide de produits phytosanitaires pour préserver leur intégrité. Par ailleurs, au centre du tronçon concerné se trouve un passage à niveau où voitures et piétons peuvent traverser la voie sous contrôle (signal et barrière). Par mesure de sécurité, une visibilité totale allant jusqu'à 600 mètres doit être maintenue dans chaque direction, exigence pour laquelle ni coupe, ni traitement herbicide n’offrent de solution durable.

La réponse à ce problème technique particulier ? Une nouvelle nappe anti- mauvaises herbes développée par DuPont dans sa gamme DuPont ™ Plantex ® Gold. Cette toile a été installée directement sur le sol et recouverte de 2 à 3 cm de sable. Comme le précise Samuel Brunet, responsable du risque environnemental chez RFF, « Nous attendons beaucoup de cette technique. Sous réserve de sa faisabilité industrielle, elle permettrait d’allier un haut respect de l’environnement avec une meilleure maîtrise des risques de l’entreprise et des coûts d’exploitation»

DuPont™ Plantex® Gold offre une structure unique non tissée de filaments de polypropylène thermoliés, qui forment une barrière à la végétation tout en permettant à l'eau de passer à travers. Cette nappe de paillage a été utilisée avec succès pendant plus de 25 ans, et sa performance supérieure dispense l’utilisation d’herbicides dans une zone écologiquement sensible. Elle protège à la fois la qualité de l’eau et préserve la sécurité des usagers des chemins de fer, des personnels d’entretien et de la population locale.