DuPont Nomex® et le test Thermo-Man®

Dans des applications industrielles, les principaux risques thermiques contre lesquels les ouvriers doivent être protégés sont la chaleur et les flammes, les incendies, la chaleur dégagée par un arc électrique et les projections de métal fondu.

Conçu par DuPont, le mannequin DuPont™ Thermo-Man® a servi de base à l’élaboration de la méthode d’essai définie par la norme ISO 13506.

Thermo-Man® est un mannequin grandeur nature doté de 122 capteurs de chaleur. Revêtu d’une tenue de test, il est soumis à un embrasement généralisé provoqué par des brûleurs à propane.

Ce test simule l’exposition d’un vêtement à un feu très intense avec des températures pouvant atteindre 1 000 °C. Il permet de prédire l’intégrité du vêtement et sa capacité de protection face à la chaleur et aux flammes générées lors d’un incendie classique.

Les capteurs de chaleur enregistrent l’élévation de la température à la surface du mannequin tandis qu’un ordinateur calcule les éléments suivants :

  • Pourcentage de brûlures au deuxième et troisième degrés qu’une personne subirait dans des conditions similaires
  • Emplacement des brûlures et évaluation (en pourcentage) des brûlures par rapport à la surface totale du corps
  • Évolution des brûlures sur un laps de temps et estimation des chances de survie (en pourcentage) de la victime en fonction de son âge

La norme EN ISO 11612 mentionne un test facultatif pour le vêtement tout entier, conformément à la norme ISO 13506 avec une intensité de 84kW/m2 (2cal/cm2/s) et recommande un temps d’exposition de 4 secondes à un incendie instantané pour la raison suivante :
« L‘expérience à montré que des tests avec un temps minimal de 4 secondes et une intensité de 84 kW/m2 produisent les données les plus complètes sur les performances des assemblages de vêtements monocouches et multicouches en matière de protection. Pour les vêtements ou les assemblages de vêtements multicouches, des tests jusqu’à 8 secondes peuvent s’avérer nécessaires. » (source : EN ISO 11612)

Résultats des tests :

Les vêtements en Nomex® ont été comparés à des vêtements en coton et coton mélangé traités avec des substances chimiques ignifugeantes :

 

  • Les résultats montrent que le port de vêtements de protection en Nomex® réduit le pourcentage de brûlures sur 100 % du corps et augmente considérablement les chances de survie d’une victime soumise à la chaleur et aux flammes.

    Afficher les médias

  • Les conséquences de l’exposition pendant 4 secondes des vêtements en coton ignifugé à un incendie instantané dans le cadre du test Thermo-Man® sont désastreuses par comparaison aux vêtements en Nomex®.

    Afficher les médias