Notre site web utilise des cookies afin d’optimiser votre expérience en ligne et vous fournir de meilleurs services. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, conformément à notre Déclaration de protection des données.

Travailler en sécurité dans des zones potentiellement explosives

Potentiel explosif

Les entreprises de divers secteurs comme l'industrie chimique et pharmaceutique, l'approvisionnement de gaz et les ateliers de peinture, utilisent des matériaux combustibles pouvant présenter un risque d'explosion. Ces « zones antidéflagrantes » ou « zones EX » sont classées en plusieurs secteurs et zones selon la nature du produit inflammable (gaz et vapeur ou poussière) et selon la probabilité d'une atmosphère explosive (en d'autres termes, la fréquence et la durée du risque).

Les gaz et vapeurs inflammables sont classés en trois groupes d'explosion (IIA, IIB et IIC) en fonction de la quantité minimale d'énergie requise pour les enflammer. La classe IIC est le groupe le plus sensible à l'inflammation.

La directive ATEX a été introduite en juillet 2006 pour s'assurer que les personnes travaillant dans des atmosphères potentiellement explosives soient correctement protégées.

Charge et décharge électrostatique

De nos jours, toute personne travaillant dans une zone potentiellement explosive doit suivre des règles strictes de sécurité et utiliser un équipement de protection conforme à la directive ATEX. Les règles sont les mêmes pour les gaz inflammables et la poussière facilement inflammable. Outre les flammes nues, les matériaux incandescents et les étincelles, la décharge électrostatique présente un risque d'inflammation pouvant provoquer des accidents graves à maintes reprises.

Une charge électrique se produit si un matériau accumule une trop grande (charge négative) ou trop faible (charge positive) quantité d'électrons. Dans les entreprises et les industries, cela peut se produire quand des matériaux non ou peu conducteurs/isolants sont utilisés dans des procédés impliquant un frottement ou une séparation. En voici des exemples : décollage de bandes de papier, textile, caoutchouc ou plastique collées sur des rouleaux ou bobines, transport de substances en poudre dans des conduits, transfert de liquides entre conteneurs, brassage et dépotage de liquides, marche sur une surface isolante.

Quand/si une charge électrostatique s'accumule et qu'elle n'est pas dissipée lentement vers la terre, une étincelle peut se produire si la charge est soudainement mise à la terre, par exemple à l'approche ou au contact d'un conducteur à la terre. Si l'énergie de l'étincelle est suffisamment forte, elle peut provoquer une explosion. Cela signifie qu'en cas de décharge dans un environnement potentiellement explosif, une étincelle inflammable peut être générée et provoquer un accident grave.

Vêtements antistatiques Tyvek® et Tychem® et zones EX

La solution de DuPont est simple. La surface des vêtements antistatiques fabriqués en Tyvek® ou Tychem® est enduite d'un produit antistatique qui attire l'humidité de l'air et produit une fine couche de sel conductrice à la surface du vêtement. Cette couche superficielle produit un effet conducteur homogène, de sorte que la charge générée localement (par frottement, par exemple) peut être déchargée à la terre si la résistance à la terre est continue et suffisamment basse.

Avec ardeur et ingénuité, DuPont a fabriqué les vêtements de protection Tyvek® et Tychem® capables de répondre aux contraintes antistatiques de la directive ATEX et de la norme EN 1149-5 sur les performances de résistance de surface. Pour la protection contre la chaleur, les flammes et les produits chimiques dans les zones EX, il est recommandé de porter une combinaison de protection à propagation de flammes limitée (conformément à la norme EN ISO 14116, indice 1) et dissipative, portée sous un vêtement de protection contre la chaleur et les flammes d'indice 2 ou 3.

Utilisation des vêtements de protection Tyvek® et Tychem® dans les zones EX

D'après les tests menés par l'Institut suisse pour la promotion de la sécurité à Bâle, les vêtements de protection Tyvek® et Tychem® sont adaptés à de nombreuses situations explosives.